Le rôle d'une franchise dans une assurance habitation, explication

Bien que les assurances habitation couvrent les dégâts que votre logement peut subir, les compagnies d'assurance ne remboursent qu'une certaine partie des sinistres. Ce fait est peu connu par la majorité des personnes, qui pourraient avoir du mal à réparer les dégâts sans prévoir la somme nécessaire. Il est donc important de savoir ce qu'est la franchise dans une assurance habitation.


Quelques définitions préalables

Tout d'abord, une assurance habitation est un contrat qui permet à un propriétaire ou à un locataire de couvrir les risques d'accidents, de vols et de tout autre dégât qui peuvent survenir dans son logement. Plusieurs types de contrat existent, se différenciant par l'étendue des dommages qu'ils couvrent.

Comme toute assurance, il s'agit pour l'assuré de verser une somme mensuelle à sa compagnie d'assurance. C'est en cas d'accident que le particulier doit prévenir son assureur, afin d'être remboursé des dégâts qui ont eu lieu. Cependant, à la suite de ce sinistre, il y a une partie de la somme qui reste à la charge du client : c'est ce qu'on appelle la franchise en termes d'assurance habitation.


Les différents types de franchises

Une franchise est obligatoirement spécifiée au préalable dans le contrat d'assurance habitation. Elle peut être sous la forme d'un montant forfaitaire ou bien d'un pourcentage. Les franchises sont différentes non seulement d'une compagnie d'assurance à une autre, mais aussi d'un type de garantie à un autre. Par exemple, il est de 150 euros pour la plupart des garanties, mais de 380 euros pour la garantie catastrophe naturelle, chez Amaguiz, une grande compagnie d'assurance.

La catégorie de franchise la plus courante chez les assureurs est celle de la franchise absolue. Cela veut dire que le remboursement venant de l'assureur correspond à la différence entre le montant du sinistre et celui de la franchise. Par exemple, si le dégât coûte 2000 euros et que la franchise est de 250 euros, dans le cas d'une franchise absolue, l'assureur rembourse 1750 euros.

Certains contrats proposent aussi la franchise relative. Ici, la franchise correspond à un seuil. L'assureur rembourse donc intégralement toute somme de dégât supérieure à la franchise. En prenant le même exemple que précédemment, la compagnie rembourse donc en totalité les 2000 euros à son client. Dans ces deux cas, la compagnie d'assurance ne rembourse aucun montant de sinistre inférieur à la somme de la franchise.

Les franchises proportionnelles, quant à elles, sont parfois plus intéressantes. En effet, étant sous la forme d'un pourcentage, c'est un système plus juste et plus correct, car il suit l'ampleur des dégâts et permet d'être assuré même pour les sinistres de faible importance. Cependant, il existe tout de même un seuil et un plafond pour limiter le minimum et le maximum à payer par l'assuré.

Certaines compagnies proposent des formules sans franchise d'assurance habitation. C'est le cas par exemple d'Assurpeople. Cela impose pourtant une prime à payer beaucoup plus élevée que celle normale, et l'assuré peut souvent se retrouver perdant. Avant la signature de tout contrat d'assurance habitation, il est donc très important de vérifier la clause concernant la franchise, afin de voir si cela nous correspond ou pas. C'est même parfois un des éléments-clés pour préférer un assureur à un autre ou pour vouloir changer de compagnie d'assurance.